shutterstock_157219337.jpg
Rechercher
  • Olivier Andrieux

Mieux gérer les phases de transition de vie

Mis à jour : févr. 28


Certaines étapes dans notre vie d’adulte, des âges phares, des cycles, font naître en nous parfois de gros changements, de profondes interrogations.

Des moments de vie où l’on reconsidère ce que l’on est, ce que l’on aime, ce que l’on veut faire. C’est à la fois riche d’enseignement et très déconcertant voire inconfortable.


"Qu'est-ce que le bonheur sinon le simple accord entre un homme et l'existence qu'il mène ?" Albert Camus

Le premier point positif est que ce type de changement nous oblige à nous questionner :

La période du milieu de vie nous questionne sur le ''Comment vais-je aborder ma deuxième partie de vie ?''

Cela peut permettre d'effectuer un vrai travail d'introspection pour mieux se connaître. Qui suis-je ? Quels sont mes besoins profonds ? Quelles sont mes valeurs ? Quel sens donner à ma vie ? Suis-je cohérent en acceptant telles ou telles situations ? Puis-je enfin m'occuper de moi et développer mon propre bonheur ?

Ces questionnements aboutissent très souvent à des prises de conscience salutaires. Il y a un avant et un après.

On devient centré et cohérent avec soi-même, tenant compte de ses aspirations profondes et non plus de celles du monde extérieur ou de la perception que l'on s'en fait.

Le deuxième point est qu'il faut tenir compte de la ''courbe du deuil''

Que ce soit pour un licenciement, une séparation, un changement professionnel majeur, il convient de passer par différentes phases proches du processus de la courbe de deuil.

À savoir que toute prise de conscience s'articule souvent autour de plusieurs états comme le déni, la colère, la tristesse, l'acceptation et enfin le passage à l'action.

Ces étapes sont fondamentales et permettent le schéma psychique classique d’un passage à la reconstruction sur de bonnes bases pour tout nouveau projet ou relation.


Le dernier point est que la suite demande nécessairement du temps

En décidant de changer notre mode de fonctionnement il est essentiel de prendre son temps pour préparer la suite (un nouveau métier, une nouvelle relation, etc.).

Après tout il s'agit de se déconditionner de très nombreuses années d'un mode de fonctionnement qui n'est plus adapté. En acceptant le principe de remettre en cause une partie de nos fondations, soyons indulgents et patients.

Ce travail intérieur, proche d'une gestation, va faire naître de nouvelles idées, de nouvelles envies, de nouveaux comportements, dans un premier temps déstabilisants puis revitalisants et essentiels pour le reste de notre vie. Nous vivons alors une forme d'harmonie et de paix intérieur essentielle voire salutaire.


Alors osons, faisons-nous confiance et allons au bout de nos envies.

Tout ira bien si nous sommes enfin nous-mêmes !


3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout